Facebook

Nouveautés

Nuage de tags

Vous êtes ici : Accueil > Ressources > Parcours thématiques > Routes du blues. Partie 2 : nouveaux blues

Routes du blues. Partie 2 : nouveaux blues

La IIème guerre mondiale va profondément bouleverser la vie des nord-américains et particulièrement celle des afro-américains qui avaient cumulés les retards en terme de progression sociale au début du XXème siècle.


La guerre a sorti définitivement l'Amérique de la crise dans laquelle les États-Unis avaient replongée. L'économie de guerre assura le plein emploi et la migration des noirs vers les métropoles qui avaient été  freinée par la crise, reprit de plus belle. Ces nouveaux émigrants bénéficièrent en général d'emplois plus réguliers et mieux rémunérés mais continuèrent à s'entasser dans les ghettos misérables des grandes villes.

Man receiving a piece of paper, a military award, Tuskegee Army Air Field, Alabama 1941 entre 1945 NAACP photographs of African American Army Air Force pilots

(Man receiving a piece of paper, a military award, Tuskegee Army Air Field, Alabama,
NAACP photographs of African American Army Air Force, Library of Congress Prints and Photographs Division)

Des noirs furent aussi enrôlés dans l'armée et combattirent pour la liberté dans des unités mixtes ; de retour au pays, ils eurent plus de mal à supporter la ségrégation. Les mentalités des afro-américains dans les villes évoluèrent. Un désir de changement se manifesta dans tous les domaines et en particulier dans la musique.


couverture anthologie The Roots of Rhytm and bluesThe roots of Rhythm & Blues. Frémeaux & Associés, 1996
1.4 A




Rhythm and Blues Revue (1955) par Joseph Kohn, Ben Frye, and Studio Films Inc. (public domain). Show filmé à l'Apollo Theatre d'Harlem, New York.

Avec entre autres :  Lionel Hampton, Faye Adams, Bill Bailey, Herb Jeffries, Freddy & Flo, Amos Milburn, The Larks, Sarah Vaughan, Count Basie, Joe Turner, Delta Rhythm Boys, Martha Davis, Little Buck, Nat King Cole, Mantan Moreland & Nipsy Russell, Cab Calloway, Ruth Brown, Paul Williams Band.....

 

 

C'est dans ce contexte qu'apparut le rhythm and blues. C'est un genre difficile à définir. Le terme fut introduit en 1949 par Jerry Wexler, alors journaliste au magazine professionnel Billboard pour remplacer l'expression péjorative de 'race music'. Il signifiait à l'origine toute musique créée par des afro-américains pour un public afro-américain. En fait pour les années d'après-guerre, il en vint à qualifier un ensemble quelque peu hétéroclite de musiques mêlant le jazz swing (honkers ou saxophonistes hurleurs et blues shouters ou crieurs de blues), le blues et le boogie woogie auquel il convient d'ajouter un apport conséquent du gospel (notamment dans le Doo-Wop). En bref une combinaison de différents styles musicaux.

 Louis Jordan's Tympany Five, New York, N.Y., between 1946 and 1948  William P. Gottlieb Collection Library of Congress

(  Louis Jordan's Tympany Five, New York, N.Y., between 1946 and 1948  William P. Gottlieb Collection, Library of Congress)

Louis Jordan (1908-1975).Father of rhythm'n blues & rock'n roll. Saga, 2003
1.4 JOR 11


Le saxophoniste Louis Jordan fut un de ceux qui posèrent le premier jalon de cette musique mêlant tradition et innovation. Il pressentit avant tout le monde les nouveaux goûts du public noir et réussit à obtenir plusieurs "succes records" avec des titres comme Caldonia (1945) et Choo Choo ch'boogie. « Louis Jordan utilisait des blues riffés racontant des histoires inénarrables qu'il chantait avec un humour indescriptible » (Bernard Niquet).

SHARE

Catalogue

Recherche rapide

Connexion utilisateur

Par défaut, votre mot de passe est votre nom de famille. Il est recommandé de le modifier dès votre première connexion. En cas d'oubli ou de dysfonctionnement, adressez vous au personnel.